nikosaliagas nikosaliagas

3,048 posts   700,172 followers   7,448 followings

nikos aliagas  Journalist - Host TV and Radio - Photographer Paris/Athens twitter : @nikosaliagas photography is a passion #instanikos

#Paris #LaDéfense sur @letoitdelagrandearche à partir du 23.10 jusqu’au 6 janvier 2019. L’épreuve du temps-instants photographique une exposition de 100 photographies à 110 mètres du sol, au dernier étage de #LaGrandeArche la dernière étape de ce voyage qui dure depuis près de trois années. Merci à tous de votre confiance et de l’intérêt que vous portez également à mon ouvrage #lepreuvedutemps qui vient de sortir aux @editionsdelamartiniere 🙏 #instanikos @romhou

#Paris #valerygiscarddestaing dans mon objectif et en #interview ce matin sur @europe1 en dehors des sujets d’actualité diffusés sur notre antenne, voici quelques réflexions plus personnelles autour du Temps qui passe: -On peut vivre sans l’exercice du pouvoir ? Vous y pensez encore ?
Honnêtement je pense à autre chose. Mes deux lectures en ce moment c’est un livre sur les tragédies grecs de Jacqueline de Romilly, et un admirable livre sur Leonard de Vinci, donc ça n’a aucun rapport avec les débats politiques en cours. -Vous pensez encore aux années où vous étiez Président ?
Je pense à toutes ces années, si vous voulez j’ai une mémoire particulière, j’ai une mémoire visuelle très forte, c’est-à-dire que je revois indéfiniment les lieux et les personnes, je revois les lieux chaque fois que je passe au Louvre où j’ai été ministre des finances pendant 9 ans, je pense au Louvre de ce temps là. Je ne reviens jamais à l’Elysée. -Jamais ? Jamais.
-Pourquoi?
Parce que je ne veux pas revenir dans un endroit où j’ai été responsable et sur lequel je n’ai désormais plus aucun pouvoir. -Monsieur le président quelle est la plus belle chose que vous gardez de votre vie ? Le moment le plus fort, le plus intense ?

La période de combattant dans l’armée. J’avais 18 ans, j’étais imaginatif, sensible, j’étais sur un char de combat, c’étaient les chars américains, j’étais en Allemagne et je combattais le nazisme…. #instanikos

#yorkshire le fil à la patte, souvenir d’un shooting dans l’usine de fabrication de tissus (Dormeuil). 2015 #instanikos

#Paris @omarsyofficial dans mon objectif #interview @50inside portrait en 5 dates à 17:50 #leflicdebelleville @tf1 #instanikos

#Lepreuvedutemps sortie ce jeudi 11 octobre aux
@editionsdelamartiniere

Chaque image efface l’autre, comme le khamsin du désert qui souffle sur les châteaux de sable. L’homme se rêve marcheur, péripatéticien, explorateur, il essaie comprendre son existence car elle lui échappe. L’art du pas pour trouver la voie. Pas à pas il découvre le chemin, à pas chassés il danse sur ses peurs, à pas de géant il construit son temple, à pas suspendu il franchit la frontière, "y a pas de quoi" répond l’ange qui passe par là par hasard. Sur le fil de l’horizon l’homme rêve de liberté. #instanikos

#Paris #RueAugusteBlanqui 13e arrondissement. Je passais là par hasard ce soir. L’homme fermait sa boutique, il rangeait ses outils et commençait à remettre de l’ordre dans son atelier visible depuis la rue. Derrière la vitrine des montres, des horloges, des cadrans de toutes les époques. L’homme restaure des machines à temps, il remonte des systemes d’autres siecles, il répare ce que l’homme a créé pour ne pas se perdre dans les méandres de #Chronos. Les preuves du temps passent par l’épreuve mecanique. #instanikos

#Genève janvier 2018 L’entre deux mondes d’un reflet ouvre à toutes les possibilités. J’ai toujours cette impression qu’il existe un autre chemin secret. Tout n’est pas tangible, un reflet aussi peu intelligible qu’il puisse paraître dans son éphémère existence nous en dit parfois plus que nos propres certitudes. Sortir du cadre, c’est renaître ou mourir. #instanikos #lepreuvedutemps

#Paris La main du maître #charlesaznavour bon voyage... #instanikos

Adieu Charles...
#ripcharlesaznavour

#Stamna L’olivier se tenait là, depuis des centaines d’années. Sentinelle ou épouvantail, garde fou d’un champ d’être sans paroles qui pourtant observaient le monde. Un monde de fou qui l’avait enchainé. #instanikos

#verona La main de l’imprimeur. Coucher l’image sur du papier pour ne pas oublier le rêve. C’est parce qu’il est amnésique que l’homme fixe les dessins de son imagination, pour ne pas oublier qu’il n’est que le fruit d’un songe perdu dans l’univers. Une poussière d’étoile balayée d’un regard par le grand timonier #instanikos

Most Popular Instagram Hashtags