merebordel merebordel

1,675 posts   8,631 followers   1,858 followings

Mère Bordel  Mère, bordel / Mum. Auteur / Author. Fondatrice / Founder @CoworkCreche. Aussi / Also @FrenchMumBali 🇫🇷🇬🇧🇺🇸🇮🇩 #BordeauxMaVille #Bordeaux

Les mecs qui demandent à une mère célibataire : « Et toi tu aimes faire quoi de ton temps libre ? »

Qui sont-ils ?
Quels sont leurs réseaux ?

À votre avis, je leur réponds :

A ) « Ahahah ! Du temps QUOI ?!!! »

B ) « Bah en fait je sais pas ce que j’en ferais si j’en avais j’en ai pas vraiment eu depuis 2010. T’as des idées ?» C ) « Comme j’en ai très peu j’évite de le passer à répondre à des questions cons, tais-toi et viens dans ma chambre »

D ) « Écoute dès que j’ai un peu de temps libre je le passe à étendre le linge, à ramasser les crottes du chien, à passer le balai, à aider ma fille à faire ses devoirs en frôlant l’infanticide. Non non pas parce qu’il le faut, parce que j’adore ça ! Pour ça que je me lève à 6h tous les matins pour en profiter À FOND ! »

E ) « Alors moi quand j’ai du temps libre j’adore lire la demi page d’un livre avant de m’écrouler de fatigue à 20h55 bouche ouverte en bavant sur mon oreiller, ou boire un café pendant 8 minutes chrono entre l’école et le taf histoire d’avoir le cœur qui palpite un peu quelques heures, tout en culpabilisant à mort d’arriver en retard, ou alors, mais alors là c’est le kif ultime, rester aux toilettes plus de 6 minutes seule la porte fermée.
Oui je sais je suis une guedin, t’as vu ? »

Les mecs, quand vous croisez la route d’une mère célibataire à qui vous avez envie de faire du bien - et merci l’Univers vous êtes nombreux dans ce cas - ne lui posez pas des questions qui la renvoient brutalement à sa condition de mèr(d)e, attrapez-la, emmenez-la au bord de l’Océan, massez-la, faites lui l’amour comme si c’était la dernière fois de sa vie (SANS LA METTRE ENCEINTE PAR PITIÉ), bichonnez-la quelques dizaines de minutes ou quelques heures, parce qu’en vrai, c’est ça qu’on veut faire de notre temps libre.

Pas en profiter pour penser à quel point cruel on en manque.

AMEN.

1er shooting ever.
15 ans.

Un bébé dedans, une femme dehors.
Et pourtant pas.
Pas encore, pas tout de suite.

Tellement d’amour pour la créature écorchée vive d’alors. ✨

Oui, je continue de voir défiler toute ma vie devant mes yeux ébahis, embués, émus, en vidant la maison de mon enfance.

Chercheuse de trésors.
Dénicheuse de merveilles.

Je serai une vraie adulte, après ?
Plus légère, probablement.
Aguerrie.
Guerrière apaisée après l’ultime combat déchirant.

#PeutOnÊtreFéministeEt mère au foyer ? #PeutOnÊtreFéministeEt salariée qui touche 20% de moins que ses collègues hommes ?
#PeutOnÊtreFéministeEt salarié qui touche 20% de plus que ses collègues femmes ?
#PeutOnÊtreFéministeEt porter des chaussures à paillettes ?
#PeutOnÊtreFéministeEt être un homme ?
#PeutOnÊtreFéministeEt... ?
OUI, OUI et OUI !
Aucun statut, aucune apparence n’empêche d’être féministe.
C’est une conviction, une valeur, un combat.
C’est en nous et puis c’est tout, une puissance, une force, une vague qui ne nous quitte plus dès lors qu’elle nous a emporté.e.s.
Être féministe, c’est être humaniste, car quel humaniste ne souhaite pas que tous les humains soient égaux ?
#Féminisme2018

Ce vendredi 14 septembre, j’ai l’honneur et la joie d’être conviée par Marlène Schiappa à intervenir lors de la première Université d’Été du Féminisme qui démarre dès demain à la Maison de la Radio.

Avec Leslie Sawicka et Olga Trostiansky, nous échangerons nos différentes réflexions autour de la question « Peut-on être féministe et mère au foyer ? ». Nos visions seront convergentes ou divergentes sur ce thème, sans doute complémentaires, j’espère riches, variées, contrastées et constructives, certainement pas exhaustives.

Si vous n’avez pas la chance d’y assister, le lien vers le streaming des deux jours de conférences est dans ma bio.

Et vous, qu’est-ce que vous auriez envie de répondre à cette question ?

À vendredi à Paris !
.
.
.
.
.
#Paris #Féminisme #UniversitéDétéDuFéminisme #MarlèneSchiappa #ÉgalitéFemmesHommes

Aujourd’hui, on a marché pour le climat.
En convoi femme / enfant / chiot.
On a eu un succès fou.
Pas très light ni discret, mais incontestablement planète-friendly.
On était plein et tellement pas assez.
C’était beau quand même.
On a rencontré de belles âmes et on en a retrouvé d’autres.
Espérons qu’on sera tellement plus aux prochaines.
.
.
.
.
.
#Bordeaux #BordeauxMaVille #MarchePourLeClimat #MarcheClimat #SauvonsLaPlanèteBordel

Ici il y a de l’air dehors et de l’espace dedans.
Ici on ne se la pète pas, enfin pas tant que ça, et puis quand on le fait avec l’accent qui chante, franchement, tout est pardonné.
Ici il y a de la place partout.
Encore faut-il trouver la sienne.
La petite pièce de puzzle qui s’encastre pile à la bonne place.
Celle tellement biscornue qu’on dirait qu’elle est faite pour n’aller nulle part.
Quelle joie quand on la case, celle-là.
Depuis mon arrivée ici il manquait ce petit quelque chose là non identifié.
Il y avait en moi ce petit truc qui n’allait nulle part peu importe dans quel sens je le tournais.
J’étais assise sur un strapontin.
Un strapontin pas dégueulasse, juste un peu mal déplié, juste un peu défoncé.
Je n’avais pas peur, je n’avais pas mal, je cherchais juste mon fauteuil de luxe avec accoudoirs.
À être exactement à la bonne place.
Comme ce soir.
Merci aux fées et aux elfes qui ont jeté des paillettes sur ma route pour me montrer le chemin.
Vous vous reconnaîtrez.
Je suis tellement, tellement chanceuse d’être accueillie ici comme je le suis.
Et tellement au bon endroit, enfin.
.
.
.
.
.
#NewLife #Bordeaux #BordeauxMaVille #Mérignac #PiqueNiqueDesQuartiers #QuitterParis #Rentrée #TeamParents

Mère Bordel = 1 / La Rentrée = 0
Enfin jusqu’à 18h, parce qu’après c’est la rentrée qui a gagné.
Large.
Je m’incline pour ce soir, mais avec panache et #boobsthérapie.
BONNE NUIT LES GARS. .
.
.
.
.
#NewLife #Bordeaux #BordeauxMaVille #NewJob #Rentrée #QuitterParis #SlowLife

Ils étaient comment nos dimanches, avant ?
J’ai oublié, déjà.
Je crois qu’il y avait moins de vert, moins d’air, moins de chien, moins d’espace.
Moins de frisbees.
Moins d’inconnu.e.s qui nous sourient.
Qui nous parlent.
Qui s’asseyent avec nous pour un temps, comme si c’était normal de se parler entre humains.
Oh wait ?! C’est donc normal de se parler entre humains ?!
On était comme coincées.
Encastrées.
Un L dans un Tétris.
Bloquées la tête en bas, en haut, à gauche, à droite.
Juste, on ne le savait pas.
On continuait de courir de plus en plus vite sans savoir pourquoi.
Maintenant, on court après le chien, et on ne sait pas trop pourquoi non plus, mais c’est TELLEMENT plus drôle.
.
.
.
.
.
#NewLife #SlowLife #Ralentir #QuitterParis #Bordeaux #BordeauxMaVille #Mérignac #ParcDeBourran #ChampionnesOlympiquesDeFrisbee #Golden #GoldenRetriever #Chiot #Puppy #Olaf

Encore quelques précieuses heures de repos avant le prochain beau chapitre qui s’ouvre demain...
.
.
.
.
.
#Rentrée #NewLife #NewJob #Bordeaux #BordeauxMaVille #GratitudeInfinie

Dans mes rêves d’après, quand j’étais encore ligotée serrée dans les lianes polluées du Paris qui m’a vue naître, j’imaginais qu’à Bordeaux m’attendaient une merveilleuse pause estivale sans fin, des escapades girondines à n’en plus finir après 15 jours chrono maxi à emménager, et une rentrée toute en douceur fraîche, reposée et bronzée, gavée d’iode et de tellement de vent dans les cheveux que j’aurais un brushing permanent pour toute l’année.
Vous êtes nombreux à avoir parlé de mon supposé courage de changer de vie.
Vous l’avez confondu avec ma puissante capacité à nier effrontément la réalité, avec mon optimisme qui confine à la naïveté, et avec mon immense envie de voir le monde selon mon prisme totalement fantasque.
Évidemment, il n’en a rien été : l’été a filé vitesse grand V, 8 semaines qui m’en ont paru 2. Je n’ai pas mis un pied à la plage, j’ai eu le sentiment que les déménageurs - odieux, d’ailleurs - avaient multiplié les cartons comme certains multiplient les petits pains et que je vivrais pour toujours au milieu d’eux (des cartons, pas des déménageurs).
Malgré les alertes répétées de mon corps et de mon entourage, il a fallu en passer par un stop net, une urgence médicale et un traitement de jument pour que mon cerveau se plie à la nécessité de repos, et voilà une semaine à présent que je fonctionne comme au ralenti, comme si je sentais soudain 2 ans de fatigue peser sur mes épaules.
Me voilà à rêver de l’hiver et de ces jours courts qui nous autorisent à passer de longues heures cloîtrés dans nos cocons douillets.
Aujourd’hui à 17h30 A & Y, amis très chers à mon cœur, se sont unis, et je n’ai pu leur envoyer que cette présence-là, visuelle, virtuelle, et tout mon amour en ondes, au lieu d’être à leurs côtés comme prévu.
Bien sûr, ils ne m’en veulent pas, ils savent que si mon corps s’est étendu, c’est qu’il était temps, c’est qu’il ne pouvait pas faire autrement, je ne m’entoure plus de cœurs à rancoeur.
Mais si vous étiez sur le point de vous oublier : arrêtez tout, et souvenez-vous.
Souvenez-vous de vous.
Les cartons et tout le reste peuvent bien attendre.
Pas nos cellules.
Pas notre souffle.
Pas notre élan vital, aussi puissant soit-il.

Most Popular Instagram Hashtags