[PR] Gain and Get More Likes and Followers on Instagram.

balibulle balibulle

1380 posts   15890 followers   299 followings

Charlotte Moreau  Media, style & pug life

http://www.balibulle.com/post/2017/08/17/science-de-lencolure/

Autre atout de ma pochette rembourrée format iPad : protéger mon livre en cours. Surtout quand c'est un livre prêté. J'aurai enfin moins de scrupules à emprunter des livres, que j'ai toujours la hantise de rendre abîmés, donc que je mettais un temps infini à lire parce que je n'osais pas les trimballer.
Or un livre par essence doit se trimballer, être un compagnon, toujours là, en embuscade, au cas où. Même si j'ai 1% de chance d'avoir le temps de l'ouvrir dans ma journée, c'est un truc qui m'apaise, l'avoir avec moi. Rien que le regarder parfois. La possibilité d'une parenthèse, même si elle reste fermée. Rien ne m'énerve plus que d'avoir un créneau de lecture inespéré qui se libère, et d'avoir laissé mon livre du moment chez moi.
Du coup, ce rapport à l'objet-livre pose un autre problème : il va probablement falloir acheter "Summer" ! Je ne garde généralement pas ce que je lis, j'aime l'idée d'avoir une bibliothèque "capsule", incluant uniquement mes plus gros coups de coeur et quelques auteurs fétiches. Et "Summer", dont je n'ai encore lu qu'une cinquantaine de pages, est déjà en train de tisser sa toile autour de moi...

Oyez oyez, camarades qui portez deux parfums superposés.
Mon idée saugrenue du jour : pacser ces deux senteurs fétiche.
Musc de Reminiscence, ma préférée qui s'évapore beaucoup trop vite
Et Miss Me de Stella Cadente, qui "sent le câlin" dixit ma grande soeur, et tient davantage à la peau.
Toutes les deux sont un peu musquées-sucrées et devraient bien s'épouser.
Avis à celles ou ceux qui ont l'habitude d'additionner les parfums, je suis preneuse de toutes vos astuces pour que le mariage prenne et tienne bien !

// LES 3 OBJETS QUI RENDENT MES JOURNÉES DE BOULOT PLUS DOUCES // 1. Chargeur nomade Powerrad, de quoi recharger son smartphone quand on a zéro prise à proximité, pas une fois, pas deux, pas trois mais QUATRE FOIS. Ça existe probablement depuis mille ans mais je n'ai découvert ça qu'au mois de juillet et ça a vraiment fait baisser mon taux de stress, finie l'angoisse d'être en rade de batterie. En plus il est même pas moche et il ne coûte que 20 euros sur Amazon.

2. Carnet de notes Legami, transformé en "bullet journal" grâce à @i_really_want_out qui m'a recommandé la vidéo de Solange te parle. Épiphanie totale (idem, je précise qu'il y a encore quelques jours je n'avais jamais entendu parler du bullet journal OUI JE VIS DANS UNE CAVERNE) (et donc j'ai réchappé aussi au bourrage de crâne sur le sujet, et à toutes les images de "bujo" tout faits ou hyper calligraphiés, stickés, décorés, colorés, qui sont à l'opposé de ce dont j'ai besoin)

3. Pochette Hay en coton, dans laquelle je range tout mon petit bordel fragile (notamment le chargeur). Après avoir testé différents types de pochettes pendant des années, j'ai compris que le format iPad en coton façon néoprène (rembourré, un peu rigide), c'est vraiment le modèle adapté à mon usage à moi. Fonctionnel, léger et joli. Je n'en ai qu'une, et c'est très bien comme ça.

Commencer ton weekend par le boulot que tu n'as pas réussi à boucler hier... Tout ce que j'aime 😑 alors un peu de carburant pour trouver l'inspiration !
Bon samedi à vous

Bonne rentrée => bons outils
J'avais envie de prendre toutes les couleurs !!

D'infinis remerciements pour vos messages sur mon post d'hier, qui m'ont fait monter, parfois, rouge aux joues et larmes aux yeux.
Du coup c'est un virage à 180 degrés aujourd'hui (voire un tête à queue) avec ce nouveau billet 100% chiffons sur le blog, qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.
On y parle science du tee-shirt, et plus précisément science de l'encolure. Car tout ce que je pensais savoir sur le col V était faux... Lien dans ma bio !

Boîtes à secrets héritées de ma tante. Une grande femme sèche et pugnace, qui nous aimait à sa façon. Sans tendresse, mais avec une patience infinie pour nous occuper, nous éveiller. Extraordinairement présente.
Je me souviens de ces carnets de voyages qu’elle me faisait remplir, enfant, quand on partait l’été à la montagne avec ma grand-mère, toutes les trois. Chaque journée était une aventure qu’il fallait consigner en mots et en dessins. Moi gambadant au milieu de ces deux têtes blanches, qui ont vécu ensemble toute leur vie et que les passants prenaient pour des soeurs.
Ma tante était devenue l’aïeule de la famille, depuis de longues années. Elle est morte l’été dernier. J’aime l’idée que cette femme-là, qui n’avait peur de personne et pour qui l’expression “droite dans ses bottes” semblait avoir été inventée, ait conservé ses courriers, reçus et photos dans ces boîtes de jeune fille en fleurs. Ça en raconte si long sur elle. Son coeur était plus grand qu’on ne l’a jamais soupçonné, tant la carapace était dure. Et on ne le lui a probablement pas assez dit.
Aujourd’hui c’est moi qui range mes petits trésors dans ces boîtes. J’y trouve une douceur troublante. Comme si toute la tendresse non-dite s’était encapsulée là, entre ces pétales romantiques.

L'Homme est chafouin.
Je n'ai publié le fruit de son labeur "que dans les stories". Alors pour la paix des ménages je poste ici, en majesté, la récolte d'aujourdhui dans son bien-aimé potager.
Nous voilà donc bien rentrés en Essonne après notre virée en Picardie et en Belgique. Accueillis par des trombes d'eau.
Mais pendant ce temps le jardin a bien bossé. On envisage une soirée à thème "Vinaigrette et Game of Thrones".

19h06 vs. 19h09
La Picardie c'est fou

Go green

La Picardie, ça vous gagne

On s'attend presque à voir débouler le Chapelier Fou

Most Popular Instagram Hashtags