[PR] Gain and Get More Likes and Followers on Instagram.

alexandriane alexandriane

715 posts   11243 followers   525 followings

alexandriane  J'aime les gens bon. Et raconter joli. ➡️ C'est l'Instablog.

[Mot joli #20 ▶ Pétrichor]

En ce lundi matin pluvieux, le mot suggéré par @conchi_._ n'aurait pu mieux tomber. Tomber comme la flotte grise qui s'abat sur Paris depuis des jours, et qui mouille tout, même ma joie de vivre. Alors je mets en oeuvre toutes les solutions que j'ai trouvées depuis des années pour garder un quotidien lumineux.

1. Faire la bringue à la maison, en poussant les canapés, en mettant la musique à fond et en buvant des cocktails américains, les mêmes que Grace dans Grace et Frankie, vous admettrez que cela conserve... J'adore cette série, pour des tas de raisons, on en reparlera d'accord ?

2. Planifier l'ensemble des vacances 2018. Avec des projets complètement fous. Et d'autres complètement fous aussi.

3. Donner mon épaule aux copines qui flanchent et aux copains qui ont le rollmops. Demander de l'aide je n'ai jamais su le faire, j'encaisse. Mais je me rends compte que lorsque l'on console l'autre, c'est aussi soi-même que l'on console un peu.

4. Écrire ici. Cela me force à débusquer le meilleur et le joli. Parfois je me dis que ce sera trop dur, alors j'attends quelques jours. Et puis en fait, rien que d'éplucher votre liste de mots, et d'observer comment ils résonnent en moi, ça fait briller un truc chouette qui m'accompagne longtemps.

Si on en revient à ce mot que j'adore, pétrichor, cela me rappelle mon tout premier parfum qui sentait l'herbe coupée, comme quand on vient de passer la tondeuse et que l'herbe est mouillée, vous voyez ? C'était Grass, je l'achetais chez Gap, et je crois que ça fait des années qu'il n'existe plus. Et que je le cherche. Du coup, si vous avez des suggestions... je prends !

Et voilà, quelques minutes à rédiger ces lignes, et j'en ai plus rien à fiche de la pluie. Ici, c'est aussi une petite fenêtre que je peux ouvrir grand sur l'extérieur, et où il ne flotte jamais.
C'est chouette.

#vosjolismots

EDIT : Je me rends compte que j'ai oublié de donner la définition ! Petrichor : odeur particulière que prend la terre après la pluie.

[Mot joli #19 ▶ Amphigouri]

Encore une découverte ce soir, avec le mot posté par @yane74000. Un mot jamais lu ou entendu auparavant pour ma part. Et pour la vôtre ? Le Larousse m'éclaire peu : « Langage ou écrit obscur, embrouillé, peu intelligible », alors je propose de lui faire une petite infidélité en allant regarder ce qu'en dit Wikipedia : « Figure de style consistant en un discours, texte ou dessin volontairement obscur ou inintelligible à visée burlesque ». À vous dire vrai, je préfère, hein ? Parce que j'adore le burlesque, et quitte à écrire des machins que personne ne comprend, au moins que cela fasse un peu rigoler. Non ?

Si le terme m'inspire peu, il me rappelle un moment vécu hier soir avec ma petite qui s'est levée à 22h30, a étalé l'ensemble de ma comptabilité sur une peau de mouton, et une casserole dont elle caressait l'intérieur avec un pinceau. Quand on a fini par lui demander ce qu'elle faisait, elle nous a expliqué que c'était sa « place intérieure ». Autant vous dire qu'on n'a rien compris au bouzin.

À un moment, elle s'est allongée par terre, en faisant de grands mouvements de bras et de jambes. Et puis enfin, une explication : « Je nage, maman ! Je nage, dans ma plage intérieure ! ». Et c'est vrai, qu'entre le sable et une peau de mouton, il n'y a qu'un tout petit pas : le sien.

Finalement, c'est nous qui n'avions rien compris. Ce qui était limpide dès le départ pour elle, était obscur pour nous. Mais quand nous avons fini par nous allonger par terre nous aussi, à s'arroser de cette eau salée imaginaire, à 23h un dimanche soir, certains auraient sûrement trouvé ça grotesque ou saugrenu. Nous, nous n'y avons vu que cette folle poésie qui s'invite si souvent dans l'esprit de cette enfant de 3 ans, et qui éclabousse notre quotidien.

Vive les vagues de l'imagination.

#vosjolismots

[Mot joli #18 ▶ Catimini]

Le mot du jour est proposé par @littleipanema, et si je ne le découvre pas aujourd'hui, j'avoue ne jamais l'utiliser. Pourtant il est désuet comme j'aime. Mais je l'ai oublié.

Faire en catimini, c'est faire discrètement, en se cachant. Rien de bien nouveau sous le soleil, me direz-vous ? Mais figurez-vous que pour aller chercher les définitions des mots que vous soumettez, j'ai une source unique : le Larousse. Et c'est justement là que j'ai découvert l'étymologie de ce mot : « vient du grec katamênia : menstrues » ou du picard « de cate : chatte, et mini : mine ». Je ne sais pas quoi penser de cette découverte, les gras. Ou peut-être n'y a-t-il rien à en penser ? Du coup je donne ma langue au chat. Ou à la chatte, plutôt.

Et pour la photo, c'est en souvenir de cette soirée avec @epauletattoo où on a préféré aller boire des bières discrètement au milieu du concert, puis où elle a poussé des cris stridents pas discrètement lors de notre retour dans la fosse.

#vosjolismots

[Mot joli #17 ▶ Valétudinaire]

Encore @lucielmlt à l'honneur ce soir 😊 Car je prends les mots dans l'ordre de vos commentaires. C'est assez marrant, certains sont très loin de mes préoccupations du moment. Et d'autres résonnent fort, très fort.

Le mot du jour je le découvre, et il me plait beaucoup. Lorsqu'on le prononce, il y a comme une promesse, et un mystère troublant qui donne envie de sexe, un peu. Ou est-ce moi ? Dites-le à voix haute pour voir, chez vous. Alors ? En revanche, sa signification n'est pas très joyeuse : « Qui a une santé chancelante ». C'est chouette pour commencer l'année hein ?

Pour tout vous dire, globalement, je suis en excellente santé. Alors, au cas où je m'emmerderai, je m'invente de temps à autre des trucs à la con pour lesquels aucun traitement n'existe. Des crises de panique justement au moment où il ne faudrait pas paniquer. Des douleurs lombaires, sciatiques, voire les deux, qui me font chaque fois imaginer que je vais me faire opérer d'une hernie dans la minute. Alors que non les gras, non. Une fatigue chronique qui me donne l'occasion de me plaindre de soucis indécents. Du genre « J'ai trop de travail ». Un sacré souci quand on est indépendant, vous en conviendrez.

Bref je vais très bien, et j'espère sincèrement que vous aussi. D'ailleurs, sur la photo, mes secrets bien-être et grosses fesses :

1. Du beurre Bordier.
2. Du Grog au lait et au miel.
3. Du saucisson aux noisettes.
4. Une balançoire.

Ça nous change du yoga et l'homéopathie, n'est-ce pas ?

Et vos mots, bordel, vos mots. Les découvrir chaque jour, je trouve ça vraiment génial. Le meilleur remède à mes maux imaginaires. Ou imagés.

Et l'assurance de mourir moins con, aussi 🙂

#vosjolismots

[Mot joli #16 ▶ Dépoitraillé]

Déjà je voudrais commencer en remerciant @lucielmlt de m'avoir fait découvrir @poloandpan sous la publication précédente ! Merci tellement Lucie, je les écoute en boucle depuis quelques heures et ils rendent ce début d'année tout doux et tout léger.

Léger, c'est aussi le cas du mot du jour, dont je trouve la définition du Larousse bien moche : « dont la tenue est très négligée ; dont la chemise, largement ouverte, laisse apparaître la poitrine ». Bien moche et bien loin de la définition que je donne à l'élégance personnellement. Est-ce négligé de laisser apparaître sa poitrine ? Bordel, heureusement qu'il y a un moment où on n'en a plus rien à foutre de ces conneries. D'ailleurs, tellement rien à foutre que j'ai beau cherché, je ne trouve aucune photo pour illustrer mon propos.

Du coup, je nous colle ce plateau d'huitres, qui devrait nous inspirer quelques minutes. Car les huitres ouvrent les coeurs et les esprits. Surtout lorsqu'elles viennent de Cancale. Et qu'on les déguste le poitrail sous un léger courant d'air.

#vosjolismots

[Belle]

Cette année, je vous la souhaite belle et paisible. Avec des couchers de soleil loin. Et des couchers de soleil près. Des moments de drôlerie. Et des moments de folles émotions. Des trucs chouettes avec rien que vous. Des trucs chouettes avec vos autres. Et des trucs chouettes avec tous ces autres que vous ne connaissez pas encore. Tout ça. Et tout ce qu'il vous reste à inventer.

Je veux aussi vous remercier encore et encore de vos mots ici, de votre gentillesse dont je ne sais pas toujours quoi faire, tant il me semble ne rien mériter pour les images et les phrases postées ici. Comme m'a dit le mari, j'écris très bien des textes dignes des posters inspirationnels. Pour sûr on est loin de la grande littérature hein ? Mais au moins on rigole, et c'est bien le principal pour moi.

Belle année à vous. Et merci. Tellement merci ❤️

[Mot joli #15 ▶ Canopée]

Comme je le disais sur ma dernière publication, je sèche sur ce mot suggéré par @ju2904. Le Larousse nous dit que la canopée est « l'étage sommital de la forêt tropicale humide, qui abrite la majorité des espèces y vivant ». Tout cela nous est d'une grande aide, vous en conviendrez... Alors je suis allée chercher comment et quand j'ai pris de la hauteur ces derniers mois. Et je crois que mon année 2017 peut se résumer ainsi : j'ai cherché le sommet pour pouvoir observer la base et le concret de mon quotidien avec tout le recul nécessaire. J'ai cherché à lutter contre les angoisses de certains jours en tentant de les dépasser. Parfois en vain. Cela prend du temps d'apprivoiser ses angoisses, et pour beaucoup il n'existera peut-être pas de moyen de passer au-dessus. Il faut sûrement apprendre à les regarder en face et les faire nôtres. Car elles sont nous.

Ne pas avoir à prendre de la hauteur sans cesse pour échapper à un quotidien morne et décevant, peut-être est-ce là aussi une de mes fiertés 2017. Essayer de rendre la simplicité du quotidien aussi belle que mes plans sur la comète. Ne pas avoir à s'épuiser sans cesse pour s'échapper. Et puis pour le reste, les petites galères et les souffrances plus grandes, apprendre à prendre l'escalier qui monte vers là-haut où le soleil brille. Le plus loin possible du petit et du moche que nous côtoyons tous parfois. Être là-haut et regarder ça avec la sérénité et le sourire que seule la distance permet.

En 2017 j'ai baissé les armes : je n'en avais plus besoin. En 2018, je vais essayer de profiter encore. Du doux en dessous. Et du doux au dessus.

#vosjolismots

[TOP 9]

Ne m'en voulez pas, mais je sèche un peu pour le prochain mot à savoir « canopée ». Je demande un petit délai 😊 Du coup je suis allée comme beaucoup regarder les photos que vous avez le plus aimées en 2017 et le moins que l'on puisse dire c'est que ça pique les yeux. Je veux dire pour la cohérence graphique on repassera hein ? Mais j'aime bien ça, ce bordel ici. Alors, nous avons :

1. Un selfie en pleine mer avec @bacicoline. En 2018, on va se faire un autre voyage foutraque, j'ai hâte. On remettra nos couronnes de fleurs pour que vous nous reconnaissiez de loin.

2. Une des rares photos de l'enfant petit, et son caractère dingue depuis toujours.

3. Le soleil de la fin de journée dans le sud, et ce constat que j'ai réussi ce que j'avais si peur de rater. Et en fait ça a été si simple.

4. L'enfant grand m'a demandé ce jour là : « Mais en fait Maman, t'as déjà fait du sport dans ta vie ? Parce qu'on ne t'a jamais vue ! ». Dont acte.

5. La rencontre de l'Internet dingue avec @chagdeslutins. Depuis on partage une @moulequichante et même mon lit.

6. Ça c'est quand j'ai voulu me jeter à la mer sur la croisière. Puis après j'ai regardé les consignes de sécurité en boucle et je me suis rendue compte que c'était la dernière connerie à faire : les mecs ne viennent pas te chercher.

7. La cuisine de @coworkcreche où j'ai vécu des milliers de choses. ❤️ @merebordel.

8. Un an après on rentrait encore dans nos tenues de mariés. Plus maintenant.

9. J'ai 6 mois pour faire ce qu'il faut et arpenter le métro avec des fleurs dans les cheveux pour fêter les deux ans. Je vous le donne en mille : je vais amener la robe chez le retoucheur et basta 😊

[Mot joli #14 ▶ Immarcescible]

J'adore ce mot ! Merci tellement @efydia ! J'adore le dire, j'adore le lire, et j'adore l'écrire. Immarcescible : qui ne peut se flétrir. Un mot d'abord botanique, donc, et qui est utilisé aussi au sens figuré.
J'a cherché longtemps une photo qui pourrait illustrer ce mot que j'aime, avant de penser à mes tatouages. Et quand j'y ai pensé, cela m'a beaucoup questionnée cette évidence qui n'est pas venue. Puis j'ai cherché une photo, et je me suis rendue compte que je n'en ai quasiment pas de mes tatouages en entier. Je ne les prends quasiment jamais en photo, sauf quand je viens de les faire, et souvent je suis mal positionnée : on en voit que la moitié ou rien, vu que j'en ai beaucoup moins sur un bras que sur l'autre. Je crois que c'est parce que ces tatouages sont complètement entrés dans mon intégrité. Je n'y pense jamais, je ne les vois plus. Je les oublie presque et quand je vois des photos de moi avant, je me trouve nue.

Bref, je l'ai déjà dit ici, mais ces fleurs et plantes seront aussi éternelles que moi. C'est à dire pas du tout éternelles, mais toujours plus vivantes que celles que je continue à coller dans des pots chez moi... Elles vont se tasser un peu, s'estomper sûrement, mais se flétrir jamais. Et ces fleurs, c'est beaucoup de significations différentes pour moi, la force, l'amour, l'enfance, la délicatesse et le soleil. Et plein d'autres choses, chacun de ces traits n'étant pas là par hasard. Même si pour beaucoup, c'est après coup que je l'ai découvert.

Ce soir je pense fort à @madamezazaofmars qui elle aussi a fait le grand plongeon dans les couleurs à même la peau. Et qui me touche chaque jour, un peu plus. Et à @phil_i_ppine bien sûr ❤️ #vosjolismots

[Mot joli #13 ▶ Hérisson]

Le joli mot de ce soir n'est pas rare, mais il est joli me précise @emyetcetera. Et c'est vrai qu'il est chouette ce mot. En plus, il tombe super bien car j'ai une histoire au sujet d'un hérisson, une histoire terrible et qui finit très mal. La magie de Noël ne concerne pas les hérissons, sachez-le.

Il y a quelques mois, nos amis qu'on aime drôlement sont partis vivre en banlieue. Nous étions tristes qu'ils ne soient plus juste à côté de nous, mais bien heureux pour notre chat. Car oui : nous avons décidé unilatéralement que leur jardin serait la résidence secondaire de notre chat. Et quiconque a déjà croisé l'animal sait à quel point il faut croire en l'amitié quand tu décides unilatéralement un truc pareil. Mon chat est un odieux personnage, mais je l'aime terriblement. Terriblement car c'est terrible tant il est odieux. Bref, à chaque vacances je le refourgue aux copains pour un mois. Il est bien là-bas, et surtout il rejoint ses copains les hérissons. L'un d'entre eux étant le chouchou des enfants des copains, et portant le magnifique nom de Buisson.

Cet été le copain m'envoie un matin une photo du chat et de Buisson « Regarde comme ils sont mignons ! Ils sont tout le temps ensemble ! ». Sur le cliché, un chat pas mignon. Et Buisson pas mignon non plus. J'ai néanmoins acquiescé, mon plan machiavélique étant que les copains s'attachent au chat et veuille le garder.

2h après, les deux ne se sont toujours pas lâchés, et le copain s'émerveillait toujours de l'amitié si belle en train de naitre entre ces deux êtres. C'était beau cette émotion qui le gagnait les gras ! C'était magnifique. J'étais presque émue moi aussi vous savez ?

L'émerveillement ne dépassa néanmoins pas l'après-midi, car le soir venu, le copain m'annonça l'horrible vérité : Buisson était mort en fait. Pas copain du tout. Mort.

Voilà c'était mon conte de Noël à moi. Avouez que vous n'êtes pas déçus ! Et pour la photo, j'ai cherché un truc qui pique et j'ai trouvé ça. Elle est peut être là la magie de Noël les gras ! Peut-être.

#vosjolismots

[Mot joli #12 ▶ Sérendipité]

Ce soir, le joli mot a été posté par @chris_paquita. Un mot que l'on retrouve depuis 2012 dans le Larousse, et que je n'aime pas beaucoup. Les anglicismes, et les mots à la con, je te colle tout ça dans le même panier. Mais là, presque 6 ans après, je dois me rendre à l'évidence : ce mot est en train d'entrer dans le langage courant et point barre. Sa définition, elle, me parle plus : « Art de faire une découverte par hasard ». N'est-ce pas l'art le plus génial qui soit ? Se perdre, et puis en fait trouver.

C'est un peu ce qu'on fait tout ici, non ? On se perd de compte en compte, on suit le fil, puis on le perd. Finalement on trouve des trucs géniaux, des trucs qui nous énervent, des trucs qui nous émerveillent, et des gens que l'on aime immediatement comme si c'était depuis toujours. Et parfois, au détour d'une photo, on se trouve soi. Je trouve ça génial.

En revanche pour l'illustration j'ai eu du mal car normalement, c'est toujours une photo qui m'inspire les mots. En ce moment, je renverse le truc et c'est plutôt compliqué. Et puis en fait pas tant que ça ! Cette photo est même très appropriée : un jour je me suis perdue sur la plage de San Diego, et j'ai trouvé une moule géante. Vous en conviendrez : une telle découverte se fait toujours par hasard.

#vosjolismots

[Mot joli #11 ▶ Callipyge]

Déjà je voulais commencer en vous remerciant pour tous vos mots gentils sur la photo précédente. Notamment ceux où vous me trouviez jolie. Sachez que le fait que le téléphone du mari soit collé au plafond joue pour beaucoup. Car oui : le téléphone en hauteur est une astuce de l'instagrammeuse de plus de 17 ans. Comme moi j'ai beaucoup plus que 17 ans, et même ENCORE PLUS, on va bientôt faire un trou dans le plafond pour affiner mon nez, mes fesses, et mon ovale du visage qui se casse la gueule. Mais quand même merci, vos gentils mots ça m'a convaincue de coller du noir autour de mes yeux et de porter des sequins plus souvent. J'y vois une niche.

Sinon les esprits se rejoignent, puisque le mot suivant dans la liste est « callipyge » proposé par @maurineeeeee et à qui je ne peux semble-t-il rien cacher... Terme que le Larousse définit ainsi « Se dit d'une statue qui a de belles fesses ». Le Larousse qui croit bon de rajouter « Par plaisanterie, se dit d'une femme aux fesses plantureuses ». Alors si ça n'ennuie personne on va arrêter de rigoler, et garder le côté beau en laissant le plantureux se balader ailleurs avec la statue.

Enfin je vous dis ça, mais ça fait quelques mois maintenant, si ce n'est plus, que je me fous quand même pas mal de la taille de mon cul. C'est complètement sans intérêt cette confidence, je vous l'accorde. Alors on garde callipyge en se disant que c'est un sacré compliment.

Merci @maurineeeeee.

#vosjolismots

Most Popular Instagram Hashtags